vendredi 13 juillet 2018

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !" : "L'eau potable pour tous à Nice"

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !" :

"L'eau potable pour tous à Nice"


"La Ville de Nice a coupé l'eau de certaines fontaines pour éloigner les SDF en raisons des nuisances que leur présence provoquerait.

A Nice, il n'y a pas de toilettes ni de douches publiques gratuites que les SDF pourraient utiliser. On leur retire tout moyen de conserver un minimum d'hygiène, puis on prétexte de leur saleté pour les éloigner.

A Nice, les parcs sont grillagés et fermés la nuit. Des bancs publics ont des accoudoirs centraux pour que l'on ne puisse pas s'y allonger.

La Ville de Nice a pris un nouvel arrêté anti-SDF les chassant du centre ville pour que la misère ne soit pas visible sur les photos souvenirs des touristes.

On éloigne les pauvres, on ne combat pas la pauvreté. Tenter de sélectionner la population du centre ville, mener des actions de discrimination répétées à l'encontre d'un groupe donné, cela porte un nom : la ségrégation sociale.

L'eau, c'est la vie. Couper l'accès à l'eau potable est inacceptable. Il ne s'agit de pas de positionnement politique ni même de solidarité avec les plus démunis, il s'agit du respect des conditions minimales d'existence.

Le ministère de la santé a lancé le plan canicule 2018, préconisant à tous de s'hydrater. La Ville de Nice, par cet acte indigne porte atteinte à la santé publique.

Le maire de Nice doit réagir et revenir à la raison. Le Préfet des Alpes-Maritimes doit intervenir pour faire rétablir l'accès à l'eau potable partout dans la ville.

S'ils ne le font pas, nous, citoyens, mettrons tout en oeuvre pour rétablir l'accès à l'eau potable pour tous à Nice."

L'association "Tous citoyens !

jeudi 12 juillet 2018

Aider, c'est résister : rejoindre et soutenir "Tous citoyens !"

Notre association "Tous citoyens !", créée en janvier 2016, s'est structurée autour de trois pôles d'actions :
  • L'éducation populaire avec l'organisation de cafés-débats et conférences sur des sujets de société (revenu universel, sortie des réseaux de prostitution, laïcité, féminisme, prévention de la récidive en prison, désobéissance civile, vulnérabilité des personnes âgées, etc.). Notre but ? Recréer des espaces de démocratie locale, d’échange et de partage de savoir.
  • Les mobilisations citoyennes : manifestations publiques et opérations de sensibilisation (pétitions, presse, interpellations publiques et si possible dialogue avec les autorités compétentes), notamment contre la montée de l'extrême droite et du fondamentalisme, contre les atteintes aux libertés individuelles et aux droits fondamentaux, contre toute forme de discriminations, etc. Notre but ? Etre le plus nombreux possible à nous impliquer et à œuvrer pour une société plus juste.
  • Les actions de solidarité et d'entraide auprès de personnes en difficultés : collectes de fournitures scolaires, accompagnement des demandeurs d'asile pour faire valoir leurs droits et des mineurs isolés au titre de la protection de l'enfance, lutte contre la ségrégation anti-SDF, etc. Notre but ? Tisser les liens et des réseaux de fraternité pour un monde plus solidaire. A l’heure où l’on tente de criminaliser la solidarité, à l’heure où la France et l’Europe ferment ports et frontières, des citoyens solidaires ouvrent leur porte et leur cœur.

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don en ligne en cliquant ici.

Vous pouvez rejoindre et adhérer à notre association en cliquant ici.

Fraternellement,

L’équipe de “Tous citoyens !” 

Richard Desserme, Mari-Luz Hernandez Nicaise, Yohann Léveillé, Cathie Lipszyc, Khadidja Mariass Guebache, David Nakache, Julie Renard, Jean-François Verdier, Cathy Wehrlin


Mineurs isolés dans les Alpes-Maritimes : la CNCDH confirme le diagnostic de "Tous citoyens !"

La Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH) a rendu le 19 juin 2018 son "Avis sur la situation des migrants à la frontière franco-italienne".

L'association "Tous citoyens !" a été auditionné par la CNCDH le 13 avril et lui a remis ses "Six propositions pour un accueil digne des mineurs isolés étrangers dans les Alpes-Maritimes".

La CNCDH reprend, parmi ses 23 recommandations, les six propositions de "Tous citoyens !" qui deviennent respectivement les recommandations 14 à 19 :

- L'arrêt des renvois de mineurs en Italie et le respect de leurs droits à la frontière
- Une évaluation de minorité dans des conditions dignes, sans inverser la charge de la preuve
- Une meilleure formation du personnel menant les évaluations des mineurs
- Une information et la possibilité de déposer un recours pour les jeunes "déminorisés"
- Une meilleure intégration des mineurs isolés par l'éducation nationale et un apprentissage renforcé du français
- Un bilan et si besoin une prise en charge médico-psychologique des mineurs

Cette reprise de notre diagnostic au niveau national par la CNCDH, en plus du rapport du Défenseur des droits, vient confirmer notre analyse et l'urgence d'une remise à plat complète de la prise en charge des mineurs isolés étrangers dans les Alpes-Maritimes.

Nous rappelons que le Président du Département 06, le Préfet des Alpes-Maritimes, le Procureur de la République et le Recteur d'Académie ne nous ont toujours pas reçu et refusent nos propositions répétées de dialogue et de concertation.

Les droits de ces jeunes déracinés sont bafoués. Les soins médico-psychologiques d'adolescents ayant subis des sévices en Libye et le traumatisme de la traversée de la méditerranée ne sont toujours pas assurés. 

Combien faudra-t-il de rapports, d'observations et d'interpellations pour que les pouvoirs publics locaux des Alpes-Maritimes respectent le droit français, européen et international ?

L'association "Tous citoyens !"