lundi 31 décembre 2018

Quand le Samu Social 06 laisse une femme enceinte et ses trois enfants à la rue

Communiqué de presse inter-associatif : "Quand le Samu Social 06 laisse une femme enceinte et ses trois enfants à la rue"

"Lorsque vous êtes confrontés à une situation d’urgence sociale, vous devez appeler le 115, le numéro du Samu social, c’est la porte d’entrée unique du système d’aide sociale pour les personnes à la rue. C’est ce que nous faisons pour chaque famille et chaque femme enceinte avec enfants à la rue à Nice.

C’est ce que nous avons fait pour Salimata, demandeuse d’asile ivoirienne, enceinte de quatre mois et ses trois enfants, âgés de 2, 3 et 6 ans. Et, à chaque fois, la réponse du Samu Social des Alpes-Maritimes est la même : ne sont logées prioritairement que les personnes vulnérables, c’est-à-dire les enfants de moins d’un an et les femmes enceintes de plus de 7 mois de grossesse.

Autrement dit, le Samu social des Alpes-Maritimes estime qu’une femme enceinte de six mois ou un bébé de 13 mois ne sont pas en danger s’ils dorment à la rue, même en hiver !

Contacté hier, recontacté aujourd’hui, le Samu social a imperturbablement répété la règle et nous a expliqué que Salimata et ses enfants n’étaient pas vulnérables, donc pas prioritaires, et qu’il n’y avait plus de place d’hébergement d’urgence. Les seuls conseils prodigués : les accompagner pour dormir dehors, à côté de l’église du Vœu à Nice. La seule aide proposée : des duvets pour la nuit.

Cette réponse est totalement irresponsable et constitue une véritable mise en danger de la vie d’autrui.

Nous avons trouvé en urgence un hébergement citoyen pour Salimata et ses enfants jusqu’à mardi matin.

Nous demandons un toit pour Salimata et ses enfants. Nous demandons des explications officielles sur les critères de vulnérabilité appliqués dans les Alpes-Maritimes. Nous demandons la révision de ces critères. Nous demandons qu’aucune femme enceinte ni aucun enfant ne dorme à la rue."

Les associations « Cent pour Un », « Habitat et citoyenneté » et « Tous citoyens ! »



mardi 4 décembre 2018

Petite annonce solidaire : un job et un toit pour Cynthia !

Cynthia est une étudiante ivoirienne qui s'est retrouvée bloquée par sa situation administrative l'empêchant de travailler à côté de ses études et donc de trouver un logement. 

En un mois, l'immatriculation de Cynthia à la sécurité sociale a été réglée et plusieurs bénévoles se sont relayés pour l'héberger.

Nous recherchons désormais, sur Nice :

1. Un travail à temps partiel afin que Cynthia puisse devenir autonome et financer une colocation :
Cynthia est étudiante en BTS Management, sérieuse et volontaire, et recherche des heures de travail (vente, caissière, ménages, etc.) du jeudi au dimanche.

2. Un hébergement le temps qu'elle trouve un travail qui puisse financer son logement :
Cynthia est hébergée par un bénévole jusqu'à vendredi et risque à nouveau de se retrouver à la rue à compter de samedi 8 décembre.
Tous citoyens appelle à la solidarité pour permettre à Cynthia de s'en sortir !


mardi 27 novembre 2018

Non à une rue "Jacques Médecin" à Nice : signez la pétition !

Rue Jacques Médecin : à Nice, on honore la corruption et le racisme

Après Charles Pasqua, condamné à deux reprises à de la prison avec sursis, la Ville de Nice honore le multirécidiviste Jacques Médecin, quatre fois condamnés à de la prison ferme. 

Quand arrêtera-t-on de glorifier le clientélisme et la corruption à Nice, mal qui gangrène notre société et la Côte d'Azur en particulier ?

Par ailleurs, Jacques Médecin n'a jamais caché ses positions extrêmes et racistes. 

Il a publiquement déclaré, en juin 1987 "Aujourd'hui, 99% des thèses du Front National sont les miennes". 

Pire, il affirmait, en mars 1986 : "La France va être envahie par tous les macaques qui n'ont rien d'autre à faire que venir vivre chez nous". 

Il a jumelé la ville de Nice avec celle du Cap, en Afrique du Sud, en soutien à la politique d'apartheid qui y était alors menée. 

Le temps est venu d'un véritable "droit d'inventaire" du médecinisme à Nice et de ses conséquences

Donner un nom de rue à Jacques Médecin revient donc honorer à la fois et la corruption et le racisme.

Nous demandons à ce qu'aucun nom de rue ou quelconque reconnaissance ou honneur ne soit attribué à Nice à :

- Toute personne condamnée par la justice pour des faits liés à la corruption.

- Toute personne ayant fait la promotion de thèses d'extrême droite, du racisme, de l'apartheid, et de toute forme de discrimination. 

Pétition à signer ici !

lundi 26 novembre 2018

Rue Jacques Médecin : à Nice, on honore la corruption et le racisme


Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !" : "Rue Jacques Médecin : à Nice, on honore la corruption et le racisme"


"Après Charles Pasqua, la Ville de Nice honore le multirécidiviste Jacques Médecin, quatre fois condamnés à de la prison ferme. 

Quand arrêtera-t-on de glorifier le clientélisme et la corruption à Nice ? 

Nous demandons à ce qu'aucun nom de rue ou quelconque reconnaissance ou honneur ne soit attribué à Nice à une personne condamnée pour des faits liés à la corruption, mal qui gangrène notre société et la Côte d'Azur en particulier.

Par ailleurs, Jacques Médecin n'a jamais caché ses positions extrêmes et racistes. Il a publiquement déclaré, en juin 1987 "Aujourd'hui, 99% des thèses du Front National sont les miennes". Pire, il affirmait, en mars 1986 : "La France va être envahie par tous les macaques qui n'ont rien d'autre à faire que venir vivre chez nous". Il a de plus jumelé la ville de Nice avec celle du Cap, en Afrique du Sud, en soutien à la politique d'apartheid qui y était mené. Nous refusons que la Ville de Nice honore ceux qui ont fait la promotion des thèses d'extrême droite, du racisme et de l'apartheid. 

Donner un nom de rue à Jacques Médecin c'est donc honorer à la fois et la corruption et le racisme.

D'une façon plus large, le temps est venu d'un véritable "droit d'inventaire" du médecinisme à Nice et de ses conséquences."

"Jumelage Nice/Le Cap", oeuvre d'Ernest Pignon Ernest pour dénoncer le jumelage de Nice avec Le Cap, "capitale du racisme institutionnalisé".

jeudi 22 novembre 2018

Rassemblement pour les droits des mineurs isolés étrangers - Interview Agora Côte d'Azur

Interview Agora Côte d'Azur à l'occasion du rassemblement pour les droits des mineurs isolés étrangers à Nice le 20.11.2018


Rassemblement pour les droits de mineurs isolés étrangers - France 3 Côte d'Azur

Reportage France 3 Côte d'Azur du 20.11.2018 sur le rassemblement pour les droits des mineurs isolés étrangers à l'occasion de la journée internationale des droits de l'enfant...


mercredi 21 novembre 2018

Pour un audit complet de l'habitat indigne et de la politique de relogement à Nice

Suite à notre communiqué de presse du 7 novembre, nous réitérons et précisons notre demande.

L'association Tous citoyens demande à la Ville de Nice et à la Préfecture des Alpes-Maritimes de faire toute la transparence sur l'habitat indigne dans notre ville, quartier par quartier : camps, squats, surpeuplement, logements frappés d'arrêtés d'insalubrité et/ou de péril, moyens mis en oeuvre pour reloger les familles subissant un habitat indigne.

La Ville communique sur les zones concernées par les plans nationaux de rénovation urbaine (ANRU des Moulins et de l'Ariane, PNRQAD du centre ville) mais la plus grande opacité demeure sur le reste de la ville. 

Prendre des arrêtés de péril et d'insalubrité ne suffit pas. Il faut produire encore et toujours plus de logements privés et publics à un coût abordable. 


Il faut impérativement faire respecter les 25 % de logements sociaux de la loi SRU alors que Nice stagne à 12 % ! 

Un audit précis et complet de l'habitat indigne et de la politique de relogement à Nice doit être dressé et être accessible à tous.


Marseille est en deuil et panse ses plaies. Agissons avant qu'il ne soit trop tard à Nice.

samedi 17 novembre 2018

La longue marche des mineurs isolés étrangers

Bonjour,

A l'occasion de la "Journée internationale des droits de l'enfant", l'association "Tous citoyens !" cosigne avec plus d'une vingtaine de partenaires associatifs, syndicaux, et politiques un communiqué de presse commun intitulé "La longue marche des mineurs isolés étrangers" et appelle à un rassemblement symbolique mardi 20 novembre à 13h devant le Palais Préfectoral, place Gautier dans le Vieux Nice, suivi du dépôt, entre les mains du Procureur de la République, d'un signalement d'infractions constatées à la frontière franco-italienne. 

Fraternellement,

L'équipe de "Tous citoyens !"


Communiqué de presse commun : "La longue marche des mineurs isolés étrangers"

"Venus d’Erythrée, de Guinée, du Soudan ou d’ailleurs, après avoir traversé les pires épreuves, risqué leur vie, été torturés ou vendus, ils ont l’espoir d’être accueillis dignement en France, pays idéalisé comme étant celui des Droits de l’Homme.

Certains n’y arriveront pas et seront refoulés sans accès à leurs droits, faute d’être reconnus mineurs ; la responsabilité en revient au Préfet des Alpes-Maritimes.

Pour ceux qui sont, quelquefois très provisoirement, acceptés sur notre sol, le chemin vers l’école, la formation, la sécurité et à terme le droit au séjour est encore bien loin ; la responsabilité en revient au Conseil Départemental des Alpes-Maritimes.

La France a ratifié le 26 janvier 1990 la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Cependant, les jeunes isolés étrangers, devenus « mineurs non accompagnés », voient leurs droits les plus élémentaires quotidiennement bafoués avec, à terme, le risque d’un avenir programmé : celui de clandestin et de sans abri.

Faisons respecter les engagements de la France, dénonçons les atteintes au(x) droit(s).

RASSEMBLEMENT MARDI 20 NOVEMBRE 2018 à 13h
devant le Palais Sarde, Place Gautier à NICE

SUIVI DU DÉPÔT ENTRE LES MAINS DE MONSIEUR LE PROCUREUR D’UN SIGNALEMENT D'INFRACTIONS CONSTATÉES A LA FRONTIÈRE

Article 2 : Les Etats prennent toutes les mesures appropriées pour que l’enfant soit effectivement protégé contre toutes les formes de discrimination.
Article 19 : Les Etats prennent toutes mesures appropriées pour protéger l’enfant contre toute forme de violence, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements.
Article 28 : Droit de l’Enfant à l’éducation : les Etats doivent rendre accessibles à tous l’enseignement primaire, secondaire (général ou professionnel) comme l’enseignement supérieur

Signataires :
Somico06 (SOlidarité MIgrants COllectif 06) :  AID - Artisans du monde 06 – ATTAC 06 – Citoyens solidaires 06 – Collectif citoyen Bevera - Défends Ta Citoyenneté ! (DTC) – Diem 25 Nice - FCPE – FSU 06 – LDH section de Nice - Ligue des Droits de l’Homme Paca (LDH) – Mouvement de la Paix – MRAP 06 – Planning familial 06 – RESF 06 – Roya Citoyenne – Solidaires 06 – Solidaires étudiant.e.s Nice -Syndicat des Avocats de France (SAF) – Vallées solidaires 06
Ainsi que : ADN –Ensemble ! 06 – France Insoumise 06 –  Habitat & Citoyenneté – Parti de gauche 06 –Tous citoyens !

vendredi 16 novembre 2018

Honorer Charles Pasqua, le déshonneur de Nice

Communiqué de presse : "Honorer Charles Pasqua, le déshonneur de Nice"

"Charles Pasqua a été condamné à deux reprises : pour complicité d’abus de biens sociaux et recel (un an de prison avec sursis) et pour financement illégal de campagne électorale (un an et demi de prison avec sursis).

Baptiser une rue à son nom revient à cautionner des actes délictueux, nier l'importance des décisions de justice et de ce fait affaiblir le pouvoir judiciaire, passer sous silence et banaliser la corruption.

La Ville de Nice, en honorant Charles Pasqua, se déshonore elle-même. 

L'image de la Côte d'Azur, et de Nice en particulier, est très souvent associée à une image de corruption, d'argent roi et de mafia locale.

Dans le même temps, on ne cesse de déplorer l'abstention croissante et la perte de sens de la parole publique aux yeux des citoyens.

A Nice aussi, la politique nécessite un minimum d'éthique."

jeudi 15 novembre 2018

jeudi 8 novembre 2018

Rassemblement citoyen contre toute réhabilitation de Pétain

Philippe Pétain, traître à la patrie, a été frappé d'indignité nationale. Il n'est plus maréchal. Il est en revanche toujours une honte pour la France.

A l'heure où une partie du monde bascule dans l'extrême droite et se laisse séduire par des régimes autoritaires, célébrer Pétain est d'autant plus inadmissible.

Quand bien même l'Elysée tente un rétropédalage, la simple déclaration du Président de la République constitue en soi une inadmissible tentative de réhabilitation.

En mémoire de toutes les victimes de la Shoah, en mémoire des résistants et des Justes parmi les Nations, pour l'honneur de la France, nous appelons à un :

Rassemblement citoyen contre toute tentative de réhabilitation de Philippe Pétain

samedi 10 novembre à 16h, 

Place de la Libération à Nice.  


Fraternellement,

L'équipe de "Tous citoyens ! "

mercredi 7 novembre 2018

La lutte contre l'habitat indigne : l'affaire de tous

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !"

La lutte contre l'habitat indigne : l'affaire de tous


Le bilan ne cesse de s'alourdir à Marseille où une sixième victime a été découverte sous les gravats. À l'heure où beaucoup d'incertitudes subsistent, trois points sont connus de tous :

1. Il y a bien une spécificité Marseillaise où l'habitat indigne et la pauvreté sont plus fortes que dans le reste du pays. Ces immeubles étaient signalés et théoriquement suivis. L'enquête établira les culpabilités immédiates mais c'est l'ensemble des décideurs locaux, passés comme présents, qui portent une part de responsabilité.

2. Si la situation marseillaise est critique, chaque grande ville a ses logements insalubres. La Fondation Abbé Pierre tente depuis longtemps de dresser une cartographie des taudis en France. A chacun de se mobiliser localement pour faire pression sur sa mairie et demander un état des lieux précis de l'habitat indigne et des moyens mis en oeuvre pour l'éradiquer.

L'association "Tous citoyens !" demande à cet effet à la Ville de Nice de faire toute la transparence sur l'habitat indigne dans notre ville : état des lieux précis, publics concernés, mesures déjà prises et à venir.

3. Prendre des arrêtés de péril et d'insalubrité ne suffit pas. Il faut produire encore et toujours plus de logements à un coût abordable. Il faut impérativement faire respecter les 25 % de logements sociaux de la loi SRU. Le gouvernement doit faire de la lutte contre le mal logement une priorité nationale et tout mettre en oeuvre pour obtenir des résultats concrets.

Au-delà de ce constat, dans l'attente d'une réponse précise de la Ville de Nice et dans l'espoir d'une prise de conscience de chacun, nous exprimons nos condoléances pour les familles et les proches des victimes, notre tristesse pour Marseille, notre solidarité avec les personnes relogées et avec l'ensemble des personnes devant vivre, en France, dans un habitat indigne.

mardi 6 novembre 2018

Mineurs isolés : appel aux dons !

Bonjour,

Ils s'appellent Omour, Mamadou, Mohamed ou Benjamin. Ils ont fui la guerre, les conflits ethniques, le travail forcé ou les violences familiales. Tous ont mis plus d'un an à venir en France. La plupart a subi des sévices en Libye, des traversées de la méditerranée traumatisantes. A leur arrivée et après une première mise à l'abris, tous ont été jeté à la rue par l'Aide Sociale à l'Enfance car ils ne pouvaient, seuls, prouver leur minorité. 

Hébergés chez des bénévoles, reconnus mineurs par le tribunal pour enfant et placés en foyer, ils sont désormais protégés, apprennent le français et bénéficient, pour beaucoup, d'une formation professionnelle. 


Lorsque notre association prend en charge un mineur, la première des choses est de lui donner à manger et d'installer un climat de confiance. Vient ensuite une série de dépenses plus ou moins importantes : téléphones à 15 €, recharges téléphoniques à 5 €, frais médicaux, vêtements (même si nous privilégions toujours la récupération), produits d'hygiène, etc. Mais notre principale difficulté consiste à faire venir les actes de naissances originaux du pays pour prouver la minorité de ces jeunes exilés : l'envoi de l'acte coûte entre 45 et 60 €.

"Tous citoyens !" ne bénéficie d'aucune subvention et notre action est aujourd'hui en péril car nous ne parvenons plus à couvrir ces dépenses. Plusieurs bénévoles ont fait des avances de frais que nous ne pouvons pas rembourser. Nous ne pourrons plus faire venir les actes de naissances des prochains mineurs que nous prendrons en charge.
Nous faisons donc appel à vous pour continuer à aider les mineurs isolés étrangers à faire valoir leurs droits.

Il n'y a pas de petit don et chaque somme versée sera utile pour changer la vie de ces jeunes et leur offrir, enfin, un avenir.

Pour faire un don, cliquez ici.

Fraternellement,



Cathy, Fabienne, Marie-Sophie, Yohann et toute l'équipe de "Tous citoyens !"

samedi 3 novembre 2018

Appel à solidarité : un toit pour Cynthia, étudiante à la rue

Bonjour,

Cynthia est une étudiante ivoirienne qui voit sa vie basculer dans la précarité. Inscrite en école de commerce et non boursière, elle doit, comme beaucoup de jeunes, travailler pour payer ses études. Mais un problème administratif (immatriculation à la sécurité sociale) l'empêche de signer les contrats de travail qu'elle décroche. Elle se retrouve sans revenu, incapable de payer un loyer.

Elle est actuellement hébergée chez un bénévole mais sera à la rue à partir de demain, dimanche 4 novembre au soir. Elle est aidée dans ses démarches administratives qui devraient se régler rapidement. Dans l'attente, nous recherchons un hébergement à partir de dimanche. 

Il n'y a aucune obligation de durée et chaque nuit au chaud lui évitera la rue.

Fraternellement,

Pour "Tous citoyens !"

David Nakache

06.62.26.67.35

vendredi 2 novembre 2018

LIBERTÉ ET RELAXE POUR LES 7 DE BRIANÇON



COMMUNIQUE
SOLIDARITE PARTOUT

Les citoyens et les organisations solidaires des Alpes-Maritimes qui œuvrent ensemble pour le respect des droits fondamentaux des personnes, en particulier des plus vulnérables, les personnes migrant.e.s, affirment leur total soutien aux 4 + 3 citoyens de Briançon poursuivis à Gap, le 8 novembre, et s’associent pleinement à leur devoir de résistance.

D’une frontière l’autre dans l’arc alpin, dans les Hautes-Alpes comme dans les Alpes-Maritimes, et ailleurs en France, le gouvernement français ne saurait faire oublier que les pouvoirs publics bafouent ces droits tous les jours, ainsi que le soulignent les multiples rapports d’organismes officiels et d’associations nationales et internationales, suite à des veilles et des enquêtes (cf. les liens ci-dessous *).

Nous continuerons toutes et tous de lutter contre ce scandale permanent. La solidarité n'a pas de frontière.

A l’heure où les activistes d’extrême droite qui encouragent la haine et le rejet ne sont pas poursuivis, et sont donc implicitement protégés, nous appelons à une présence forte et ferme


le 8 novembre à 8 H à GAP

Adresse infos COVOITURAGE, départs de la ROYA, de NICE,


Nous appelons à signer la pétition :
https://www.lacimade.org/agir/nos-petitions/liberte-et-relaxe-pour-les-7-de-briancon/ et à la diffuser,
ainsi qu’à participer et diffuser cet appel à dons :
https://www.gofundme.com/liberte-pour-les-7-de-briancon
Page Facebook du comité de soutien : https://www.facebook.com/soutien3plus4db/
Site du comité de soutien : https://www.relaxepourles3plus4.fr/

En solidarité,

SOMICO 06 : AID - Artisans du monde 06 - ATTAC France - Citoyens solidaires 06 – Collectif citoyen Bevera - Défends Ta Citoyenneté ! – FCPE 06 – FSU 06 - Ligue des Droits de l’Homme Paca (LDH) - Mouvement de la Paix 06 - MRAP 06 – Planning familial 06 - RESF 06 - Roya Citoyenne – Solidaires 06 - Syndicat des Avocats de France (SAF) – Vallées solidaires 06

Ainsi que : Alternatives et Autogestion 06 - Cimade 06 - Ensemble ! 06 – FI 06 - Habitat et Citoyenneté - NPA 06 - Parti de gauche 06 - PCF 06 – Tous citoyens ! –

*Réf. :
- Avis de la CNCDH la situation des personnes migrantes à la frontière franco-italienne : missions dans les Hautes-Alpes et les Alpes-Maritimes - mars-avril 2018 - adoption à l'unanimité :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037132534&dateTexte=&categorieLien=id
- Synthèse de mission d’observation d’AIF, février 2017, « Des contrôles aux confins du droit » :
https://amnestyfr.cdn.prismic.io/amnestyfr%2F97f9ee3c-f7f6-4549-bf7d-d04483c7ec01_aif_synthese_mission+a+la+frontiere+franco-italienne_2017_fr+.pdf
- Décision du Défenseur Des Droits n°2018-100 du 25/4/18, sur le renvoi des mineurs non accompagnés en Italie : http://www.infomie.net/IMG/pdf/decision_2018-100_anonymisee_2_.pdf
- MSF et al. « France-Italie : violations des droits des migrants à la frontière », Juillet 2018 :
https://www.msf.fr/actualites/france-italie-violations-des-droits-des-migrants-a-la-frontiere    et al.


mardi 23 octobre 2018

Mineurs isolés étrangers : M. Ginésy, réagissez !

Bonjour,

Mamadou, 15 ans et demi, jeté à la rue il y a un mois par l'Aide Sociale à l'Enfance, a été reconnu mineur ce jour par le Tribunal Pour Enfant de Nice.
Il s'agit de la neuvième victoire en neuf recours déposés par des jeunes exilés aidées par l'association "Tous citoyens !" depuis le mois de janvier. C'est donc la neuvième fois que l'Aide Sociale à l'Enfance a été désavouée par la justice, la neuvième fois en un an que l'Aide Sociale à l'Enfance des Alpes-Maritimes est contrainte par la justice à protéger un jeune qu'elle a remis à la rue sans ressource et sans accompagnement. M. Ginésy, réagissez !

Il est plus que temps de revoir les conditions d'évaluation de minorité dans le département. En effet, l'Aide Sociale à l'Enfance ne respecte pas la législation qui prévoit que "le doute bénéficie à l'intéressé" et, si le jeune n'a pas sur lui l'original de son acte de naissance, il est remis à la rue sans ressource et sans accompagnement.
Comment imaginer qu'un jeune, rançonné à chaque étape de sa migration, arrêté et battu en Libye, ayant tenté la traversée de la méditerranée en zodiac avant d'être secouru en mer ait pu conserver sur lui, intact, un acte de naissance original ?
Pourquoi ce que fait notre association, à savoir héberger le jeune exilé et faire venir l'original de son acte de naissance par des proches restés au pays, n'est pas fait par le Département 06 ? Les textes précisent pourtant qu'il revient à l'Aide Sociale à l'Enfance de "mener les investigation" pour établir la situation du jeune !


Dans l'attente, c'est encore une fois la solidarité citoyenne qui a fait le travail du Département 06. Un grand merci aux bénévoles qui ont nourri et logé Mamadou pendant un mois et à Maître Mireille Damiano qui a plaidé ce matin.

Mamadou, lui, a déjà commencé à suivre assidûment ses cours de français et veut devenir carreleur... et surtout vivre libre.

Fraternellement,

L'équipe de "Tous citoyens !"

06.62.26.67.35

Appel à solidarité : un toit pour Mamadou, 13 ans, et son père Aboubacar

Bonjour,

Aboubacar et son fils de 13 ans, Mamadou, sont une famille guinéenne de demandeurs d'asile. Mais ils ne sont pas prioritaires pour obtenir une place en foyer et ont dormi plusieurs semaines à la rue. 

Nous avons inscrit Mamadou au collège Ségurane à Nice, à la cantine et à l'aide au devoir (merci à la Semeuse). 

Ils ont reçu des habits (merci au Secours Populaire) et Mamadou prend sa douche le matin chez l'une de nos bénévoles.

Mamadou et son père sont hébergés depuis trois semaines chez des particuliers (merci Nice Matin qui a relayé notre appel).

Nous recherchons désormais un hébergement à compter de lundi 22 octobre sans quoi Mamadou et son père devront retourner dormir dehors.

Il n'y a pas d'obligation de durée, chaque nuit au chaud leur évitera la rue.

Fraternellement,

L'équipe de "Tous citoyens !"

Contact : Cathy 06.68.67.06.95

vendredi 19 octobre 2018

Mineurs isolés étrangers : le sourire retrouvé d'Omour !

Bonjour,

Outre les jeunes arrivants que nous accompagnons dans leur mise à l'abri et dont certains sont ensuite reconnus mineurs et placés, nous déposons des recours au tribunal pour enfant lorsque l'Aide Sociale à l'Enfance déclare abusivement majeurs de jeunes exilés et les remet à la rue sans ressource et sans accompagnement. Il faut alors les héberger chez des bénévoles, faire venir un acte de naissance original du pays d'origine et passer au tribunal pour prouver leur minorité et qu'ils bénéficient ensuite de la protection de l'enfance.

Omour était dans cette situation quand nous avons lancé un appel à solidarité pour elle début août, et vous avez été nombreux à l'aider. 

Omour a été reconnue mineure par le tribunal pour enfant ! Elle est placée en foyer et sera protégée jusqu'à sa majorité. Une nouvelle vie commence pour elle, loin des affres de la migration... 

Un grand merci à l'ensemble des bénévoles qui se sont mobilisés pour lui venir en aide (big up Yohann !!!), à Maître Mireille Damiano qui l'a représentée et à l'équipe de la Croix-Rouge qui l'accompagne désormais à Grasse et grâce à qui elle a déjà commencé les cours de français et son apprentissage.

Avec Omour, c'est la huitième fois depuis janvier que nous déposons un recours et c'est la huitième fois que le tribunal pour enfant désavoue l'Aide Sociale à l'Enfance et la contraint à protéger un jeune qu'elle avait mis à la rue auparavant.

A quand une révision des procédures d'évaluation de minorité de l'Aide Sociale à l'Enfance des Alpes-Maritimes ?

Fraternellement,

L'équipe de "Tous citoyens !"


jeudi 11 octobre 2018

mercredi 5 septembre 2018

Fournitures scolaires : appel aux dons !

Bonjour,

Comme l'an passé, "Tous citoyens !", RESF et le PCF 06 organisent une collecte solidaire de fournitures scolaires. Nous avons commencé la distribution samedi 1er septembre mais les familles étaient si nombreuses que l'ensemble des dons est parti en une heure à peine.

Nous lançons en conséquence un appel aux dons en ligne. Chaque somme versée, qu'elle soit de 5 € ou de beaucoup plus contribuera à fournir aux enfants vivant en grande précarité le minimum nécessaire pour la rentrée scolaire. Pour faire un don en ligne, cliquez ici.


Vous pouvez également apporter des fournitures (neuves ou non utilisées) au local du PCF 06, au 6 rue Balatchano à Nice, du 3 au 7 septembre, de 10h à 12h. Nous organiserons les prochaines distributions, en fonction des dons récoltés, mercredi 5 et samedi 8 septembre de 14 à 17h, toujours à la même adresse.

En vous remerciant par avance,

Fraternellement,

L'équipe de "Tous citoyens !"

mardi 4 septembre 2018

Mineurs isolés : M. Ginesy, qu'allez-vous faire de ce million d'euros ?

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !" : 

Mineurs isolés : M. Ginésy, qu'allez-vous faire de ce million d'euros ?


La situation des Mineurs Non Accompagnés (ou Mineurs Isolés Étrangers, selon la terminologie employée) dans les Alpes-Maritimes est critique. 

Notre association a rendu public, en mars derniers, Six propositions pour un accueil digne des mineures isolés étrangers dans les Alpes-Maritimes, pointant les carences sociales et médicale et les manquements au droit que subissent ces jeunes exilés en détresse et proposant des solutions concrètes correspondantes.

Nos proposition ont été confirmées par la décision du Défenseur des Droits sur la situation des mineurs dans le 06 et reprises par la CNCDH dans ses recommandations sur la situation à la frontière franco-italienne. Mais le Président du Département 06 est resté sourd à nos alertes et a toujours refusé de recevoir les associations œuvrant au quotidien auprès des mineurs.

Le gouvernement, par son arrêté du 23 juillet 2018, publié au J.O. le 5 août 2018, fixe le montant du financement exceptionnel de l'Etat pour la prise en charge des mineurs non accompagnés confiés à l'aide sociale à l'enfance par département.

Le Département des Alpes-Maritimes va percevoir 1 176 000 € de compensation de l'Etat. Que va-t-il en faire ? Quel sera l'usage et la répartition de cette somme ?

M. Ginesy, les conditions de mise à l'abris des mineurs isolés avec passage obligatoire au commissariat sont indignes et non adaptées, leur évaluation de minorité par vos services ne sont pas conformes à vos obligations légales, la gestion des foyers accueillant ces mineurs et leur accompagnement est déplorable. Le nouveau foyer de Valbonne accueille une centaine de jeunes avec un personnel non qualifié, dans des conditions de tensions extrêmes et propices à tous les débordements. Qu'allez-vous faire de ce million d'euros ?

Nous demandons que le Département des Alpes-Maritimes ouvre enfin une concertation large avec l'ensemble des acteurs institutionnels et associatifs accompagnant les mineurs isolés. Nous demandons que la plus grande transparence soit faite sur l'usage du financement exceptionnel de l'Etat d'un million d'euros. 

La prise en charge de mineurs isolés ayant, pour la grande majorité, subis des sévices dans les camps libyens et vécu le traumatisme de la migration et de la traversée de la méditerranée dans des conditions terribles méritent un minimum d'humanité et le respect du droit. Les deniers publics ne sauraient être dépensés sans que les citoyens ne puissent en être informés.

Association "Tous citoyens !"

mercredi 29 août 2018

Quand l'action citoyenne fait triompher le droit

Un préfet condamné à deux reprises pour atteintes au droit d'asile et à deux reprises pour atteintes à la protection de l'enfance, la Ville de Nice condamnée pour atteinte à la liberté de culte, ses arrêtés anti drapeaux étrangers, anti-mendicité et anti-bivouacs cassés, les villes de Cannes, Villeneuve-Loubet, Cagnes-sur-Mer, Fréjus condamnées pour atteintes aux libertés individuelles, etc. : dans les Alpes-Maritimes plus qu'ailleurs de nombreuses atteintes au droit sont le fait des pouvoirs publics eux-mêmes, pourtant garants de l'ordre public. 

A chaque fois, ce sont des citoyens qui se sont élevés contre ces atteintes aux libertés fondamentales et qui ont fait triompher le droit. Envers et contre des élus censés les représenter, envers et contre le représentant de l'Etat, ils sont devenus les derniers défenseurs des droits, les derniers remparts pour défendre les libertés individuelles. 

"Tous citoyens !" souhaite revenir sur le rôle et l'importance de l'action citoyenne et permettre de réfléchir collectivement sur ses multiples conséquences. 

Nous avons le plaisir de vous inviter à un café débat sur le thème : 

Quand l'action citoyenne fait triompher le droit

Lundi 17 septembre à 18h30 

au Théâtre des Loges, 18 av Thiers à Nice

Avec la participation de :

Mireille Damiano (Syndicat des Avocats de France)

Henri Busquet (Ligue des droits de l'Homme) 

et Jean-Christophe Picard (Anticor).

Un repas est prévu (formule à 10€) pour ceux qui souhaitent prolonger le débat dans la convivialité, merci de prévenir de votre présence.

lundi 27 août 2018

Fournitures scolaires : ils comptent sur nous, nous comptons sur vous !

Bonjour,

L’école est le lieu d’accueil, d’apprentissage et de partage indispensable au développement des enfants. De plus en plus de familles ont des difficultés à acheter tout le matériel demandé.

Le Réseau Education Sans Frontière, le Parti Communiste des Alpes-Maritimes et l'association "Tous citoyens !" organisent, comme l'an passé, une collecte et des distributions solidaires de fournitures scolaires.

Ils comptent sur nous, nous comptons sur vous !

Fraternellement

RESF 06 - PCF 06 - Tous citoyens !



lundi 13 août 2018

Pétition pour l'ouverture du port de Nice à l'Aquarius et aux bateaux portant secours aux réfugiés

L'Aquarius est à nouveau à la recherche d'un port d'accueil sûr.

S.O.S. Méditerranée a lancé un appel aux pays européens, les appelant à la responsabilité, au respect du droit maritime et du devoir de secours.

La France doit répondre à cet appel, faire preuve d'humanisme et accueillir l'Aquarius.

Nice est l'un des ports d'accueil de taille suffisante les plus proches.

Nous demandons l'ouverture du port de Nice à l'Aquarius et aux autres bateaux portant secours aux réfugiés."

Pour signer la pétition en ligne, cliquez ici.

Association "Tous citoyens !"

vendredi 3 août 2018

L'eau pour toutes et tous à Nice

L'eau pour toutes et tous à Nice !

La Ville de Nice a coupé l'eau de la fontaine de la Place du Pin pour éloigner les SDF, prétextant d'une demande de commerçants du quartier en raison des nuisances que leur présence provoquerait. En réalité, la très grande majorité des commerçants et restaurateurs sont opposés à cette fermeture et demandent simplement des mesures accrues de propreté et de sécurité.

On éloigne les pauvres, on ne combat pas la pauvreté. 

L'eau, c'est la vie. Couper l'accès à l'eau potable est inacceptable. Il ne s'agit de pas de positionnement politique mais du respect des conditions minimales d'existence.

Nous sommes, de plus, en alerte canicule et il est fortement recommandé à tous de s'hydrater au maximum. Couper l'accès à l'eau potable durant une alerte canicule, quel que soit le prétexte, est un acte irresponsable, contraire à la santé publique et à l'intérêt général.

Nous, riverains, associations, partis, syndicats, demandons :

- Le rétablissement en urgence de l'eau potable pour tous partout dans la ville

- La fin des mesures discriminatoires prises à l'encontre des SDF (arrêté anti-mendicité, mobilier urbain anti-SDF, insuffisance programmée des places d'hébergement d'urgence, suppression progressive des toilettes et douches publiques gratuites, etc.) et, au contraire, une réelle concertation et des mesures concrètes pour assurer des conditions d'existences dignes aux personnes en grande précarité à Nice : SDF (notamment les femmes), Roms, travailleurs pauvres, personnes âgées précaires, etc. 

Nous demandons également au Maire de Nice de bien vouloir nous recevoir pour faire toute la lumière sur ces mesures discriminatoires et œuvrer de façon constructive à l'amélioration des conditions de vie des personnes en grande précarité à Nice.

Enfin, nous demandons au Préfet des Alpes-Maritimes de faire respecter les mesures de santé publique en cas de canicule partout dans le département : à Nice comme ailleurs et sans aucun délai.

Premiers signataires : Les Amis de la liberté, Attac 06, Café suspendu Nice, la CGT 06, Convergence Services Publics, EELV 06, Ensemble ! Nice, France Insoumise, France Insoumise Migrants et Réfugiés, la FSU 06, Génération-s 06, la LDH section Nice, le Mouvement pour la paix 06, le MRAP, le NPA 06, Nice au Cœur, le PCF 06, le PS 06, le Parti de Gauche 06, RESF 06, le SAF Section Nice, Solidaires 06, Tous citoyens !

vendredi 13 juillet 2018

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !" : "L'eau potable pour tous à Nice"

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !" :

"L'eau potable pour tous à Nice"


"La Ville de Nice a coupé l'eau de certaines fontaines pour éloigner les SDF en raisons des nuisances que leur présence provoquerait.

A Nice, il n'y a pas de toilettes ni de douches publiques gratuites que les SDF pourraient utiliser. On leur retire tout moyen de conserver un minimum d'hygiène, puis on prétexte de leur saleté pour les éloigner.

A Nice, les parcs sont grillagés et fermés la nuit. Des bancs publics ont des accoudoirs centraux pour que l'on ne puisse pas s'y allonger.

La Ville de Nice a pris un nouvel arrêté anti-SDF les chassant du centre ville pour que la misère ne soit pas visible sur les photos souvenirs des touristes.

On éloigne les pauvres, on ne combat pas la pauvreté. Tenter de sélectionner la population du centre ville, mener des actions de discrimination répétées à l'encontre d'un groupe donné, cela porte un nom : la ségrégation sociale.

L'eau, c'est la vie. Couper l'accès à l'eau potable est inacceptable. Il ne s'agit de pas de positionnement politique ni même de solidarité avec les plus démunis, il s'agit du respect des conditions minimales d'existence.

Le ministère de la santé a lancé le plan canicule 2018, préconisant à tous de s'hydrater. La Ville de Nice, par cet acte indigne porte atteinte à la santé publique.

Le maire de Nice doit réagir et revenir à la raison. Le Préfet des Alpes-Maritimes doit intervenir pour faire rétablir l'accès à l'eau potable partout dans la ville.

S'ils ne le font pas, nous, citoyens, mettrons tout en oeuvre pour rétablir l'accès à l'eau potable pour tous à Nice."

L'association "Tous citoyens !

jeudi 12 juillet 2018

Aider, c'est résister : rejoindre et soutenir "Tous citoyens !"

Notre association "Tous citoyens !", créée en janvier 2016, s'est structurée autour de trois pôles d'actions :
  • L'éducation populaire avec l'organisation de cafés-débats et conférences sur des sujets de société (revenu universel, sortie des réseaux de prostitution, laïcité, féminisme, prévention de la récidive en prison, désobéissance civile, vulnérabilité des personnes âgées, etc.). Notre but ? Recréer des espaces de démocratie locale, d’échange et de partage de savoir.
  • Les mobilisations citoyennes : manifestations publiques et opérations de sensibilisation (pétitions, presse, interpellations publiques et si possible dialogue avec les autorités compétentes), notamment contre la montée de l'extrême droite et du fondamentalisme, contre les atteintes aux libertés individuelles et aux droits fondamentaux, contre toute forme de discriminations, etc. Notre but ? Etre le plus nombreux possible à nous impliquer et à œuvrer pour une société plus juste.
  • Les actions de solidarité et d'entraide auprès de personnes en difficultés : collectes de fournitures scolaires, accompagnement des demandeurs d'asile pour faire valoir leurs droits et des mineurs isolés au titre de la protection de l'enfance, lutte contre la ségrégation anti-SDF, etc. Notre but ? Tisser les liens et des réseaux de fraternité pour un monde plus solidaire. A l’heure où l’on tente de criminaliser la solidarité, à l’heure où la France et l’Europe ferment ports et frontières, des citoyens solidaires ouvrent leur porte et leur cœur.

Vous pouvez nous soutenir en faisant un don en ligne en cliquant ici.

Vous pouvez rejoindre et adhérer à notre association en cliquant ici.

Fraternellement,

L’équipe de “Tous citoyens !” 

Richard Desserme, Mari-Luz Hernandez Nicaise, Yohann Léveillé, Cathie Lipszyc, Khadidja Mariass Guebache, David Nakache, Julie Renard, Jean-François Verdier, Cathy Wehrlin


Mineurs isolés dans les Alpes-Maritimes : la CNCDH confirme le diagnostic de "Tous citoyens !"

La Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH) a rendu le 19 juin 2018 son "Avis sur la situation des migrants à la frontière franco-italienne".

L'association "Tous citoyens !" a été auditionné par la CNCDH le 13 avril et lui a remis ses "Six propositions pour un accueil digne des mineurs isolés étrangers dans les Alpes-Maritimes".

La CNCDH reprend, parmi ses 23 recommandations, les six propositions de "Tous citoyens !" qui deviennent respectivement les recommandations 14 à 19 :

- L'arrêt des renvois de mineurs en Italie et le respect de leurs droits à la frontière
- Une évaluation de minorité dans des conditions dignes, sans inverser la charge de la preuve
- Une meilleure formation du personnel menant les évaluations des mineurs
- Une information et la possibilité de déposer un recours pour les jeunes "déminorisés"
- Une meilleure intégration des mineurs isolés par l'éducation nationale et un apprentissage renforcé du français
- Un bilan et si besoin une prise en charge médico-psychologique des mineurs

Cette reprise de notre diagnostic au niveau national par la CNCDH, en plus du rapport du Défenseur des droits, vient confirmer notre analyse et l'urgence d'une remise à plat complète de la prise en charge des mineurs isolés étrangers dans les Alpes-Maritimes.

Nous rappelons que le Président du Département 06, le Préfet des Alpes-Maritimes, le Procureur de la République et le Recteur d'Académie ne nous ont toujours pas reçu et refusent nos propositions répétées de dialogue et de concertation.

Les droits de ces jeunes déracinés sont bafoués. Les soins médico-psychologiques d'adolescents ayant subis des sévices en Libye et le traumatisme de la traversée de la méditerranée ne sont toujours pas assurés. 

Combien faudra-t-il de rapports, d'observations et d'interpellations pour que les pouvoirs publics locaux des Alpes-Maritimes respectent le droit français, européen et international ?

L'association "Tous citoyens !"

jeudi 21 juin 2018

Tous Citoyens! à la Fête du Château 2018

Bonjour,

L'association "Tous citoyens ! participe à la 71ème Fête du Château à Nice, samedi 30 juin et dimanche 1er juillet, et nous vous invitons à nous y rejoindre !

Nous y tiendrons un espace d'ou nous pourrons informer et discuter autour de nos trois axes principaux d'activités :
  • L'éducation populaire et nos cafés-débats
  • Les mobilisations citoyennes (pétitions, marches, rassemblement, interpellations des pouvoirs publics...)
  • Les actions de solidarités (collecte de fournitures scolaires à la rentrée, accompagnement des demandeurs d'asile et des mineurs isolés)
Nous animerons, depuis notre espace, le dimanche 1er juillet à 14h30, un débat sur la situation des Mineurs Isolés Etranger.

En fin d'après-midi, nous participerons à un échange sur les politiques migratoires et l'Union Européenne à l'espace débat de la Fête du Château.



(Affiche Ernest Pignon Ernest)

En bref, toutes et tous à la Fête du Château !


Pour "Tous Citoyens !"


Yohann Léveillé