mardi 24 novembre 2020

L’Association « Tous Citoyens ! » apporte son soutien inconditionnel à son Président David Nakache !

 Communiqué de presse :


L’Association « Tous Citoyens ! » apporte son soutien inconditionnel à son Président David Nakache !


C’est avec stupeur et indignation que nous avons appris le jugement rendu jeudi dernier, déclarant David Nakache coupable de diffamation à l’encontre de Christian Estrosi, Maire de Nice.

Le tweet, objet de la plainte de Christian Estrosi, s'inscrivait dans le cadre du lancement de la campagne électorale de l'élection municipale de mars 2020, par lequel David Nakache aurait souhaité initier un débat avec les candidats. Il n’en a rien été, et pourtant, plusieurs mois après, ce même tweet a été repris, hors de son contexte d’origine, et utilisé contre David Nakache, accusé alors d’une attaque personnelle contre le candidat-maire de Nice !

Tous citoyens ! récuse cette interprétation partisane et hors de propos, et rappelle que ce sujet du clientélisme et de la corruption dans la sphère politique niçoise a été traité à plusieurs reprises par notre association dans le cadre de café-débat ou communiqués... tant ce sujet semble pertinent dans cette ville à nos concitoyens

Cette condamnation pour diffamation est accompagnée d’importants dommages, intérêts et frais de justice, et nous semble totalement injuste et disproportionnée.

Nous estimons que cette pénalisation d'un militant associatif est une atteinte inacceptable à un droit fondamental du citoyen : le droit d’expression, ce que nous dénonçons avec force.

Tous citoyens ! soutient inconditionnellement David Nakache et l’accompagnera dans sa décision de ne pas accepter ce jugement.


L’association « Tous citoyens ! »

dimanche 4 octobre 2020

Les mineurs isolés étrangers ne méritent pas cette haine


Déclaration des bénévoles de l'association "Tous citoyens !" :

Les mineurs isolés étrangers ne méritent pas cette haine


Nous, Cathie, Cathy, David, David, Diane, Eunice, Fanny, Flora, Florence, Frédérique, Gabriella, Joël, Juliette, Kevin, Luc, Maria, Maya, Michel, Michel,  Mireille, Muriel, Nicolas, Patrizia, Tanguy, Tristan, Vicky... bénévoles de l'association "Tous citoyens !", citoyens et citoyennes français habitant les Alpes-Maritimes, nous nous adressons à vous à propos de ces mineurs isolés dont l'accueil en France vient d'être mis violemment en question à la suite d'une agression criminelle à Paris.

Avec l'association "Tous Citoyens !" nous côtoyons des mineurs isolés au jour le jour. Nous accompagnons ces jeunes dans leurs démarches. Nous les aidons dans la défense des droits que leur accorde la loi de la République. Nous les hébergeons le temps de ces démarches. Nous les nourrissons. Si besoin nous leur fournissons des vêtements et les accompagnons dans un suivi médical souvent nécessaire.

Ces jeunes, garçons et filles, ont vécu souffrances et violences. Ils n'ont pas quitté leur pays par plaisir. Ils ont subi de dures épreuves durant leur itinéraire jusqu'en France, particulièrement en Libye où beaucoup ont été emprisonnés, battus, violés, blessés par balle. Des jeunes filles subissant la loi de réseaux de prostitution.

Nous pouvons témoigner de l'attitude respectueuse de la plupart de ces jeunes. De leur désir d'étudier et de travailler afin de subvenir à leurs besoins. L'énergie et la détermination de ces jeunes est remarquable. Nombreux sont ceux que nous avons accompagnés qui ont aujourd'hui trouvé leur place dans la société française, à Nice ou ailleurs en France, en toute légalité.

Au delà de l'aspect humanitaire, et de la simple fidélité au principe de fraternité inscrit dans la constitution de notre République, nous pensons que l'énergie de ces jeunes et leur détermination à réussir ne peut être qu'un atout pour notre pays.

Nous ne nous faisons pas d'illusions concernant ceux qui instrumentalisent la vie ces jeunes pour nourrir leurs obsessions xénophobes. Nous voulons simplement, par ce message, éclairer nos compatriotes sur une réalité qui, loin d'être effrayante, est pleine d'espoir.

Nice, le 5 octobre 2020

L'association "Tous citoyens !"

dimanche 6 septembre 2020

Distribution de fournitures scolaires : la presse en parle !

 Le Patriote Côte d'Azur, Nice Matin, Cnews Matin Côte d'Azur... merci de nous soutenir et d'avoir relayé cette action !







samedi 22 août 2020

Les vrais républicains ne peuvent célébrer Napoléon 1er !


 Communiqué de presse de l'association « Tous Citoyens ! »


Les vrais républicains ne peuvent célébrer Napoléon 1er !

 
"Le 15 août, le maire de Nice prenait prétexte du 251ème anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte pour publier un tweet dans lequel il manifestait une fois de plus son admiration pour l'Empereur Napoléon 1er : « La Ville de Nice est particulièrement fière d'être Ville impériale. L'héritage de Napoléon, héros de notre histoire, devrait être célébré par la France. »

Cela fait plus de deux ans que la Ville de Nice promeut, avec l'argent des contribuables, cet éloge de l'Empereur : journées impériales en 2018 et 2019, inauguration du Quai Napoléon 1er en 2019, inscription de Nice parmi les Villes impériales.

Il y a là une obstination que rien ne peut justifier lorsqu'on se prétend républicain et défenseur de la laïcité :
 
- Comment peut-on aujourd'hui, alors que la France interroge son passé esclavagiste et colonial, admirer celui qui rétablit l'esclavage que la Révolution avait aboli ?

- Comment peut-on vénérer celui qui mit fin à la République et signa un Concordat avec l’Église ?

- Comment un défenseur de la paix peut-il avoir pour « héros » celui qui provoqua des millions de morts en Europe ?

La soudaine admiration du maire de Nice pour l'Empire n'a d'autre raison que de réécrire l'histoire de Nice et de la France au profit d'une vision identitaire, conquérante et religieuse.

Ce n'est pas notre France.

Ce n'est pas notre Nice.

De Napoléon Bonaparte, les républicains niçois voudront seulement garder le souvenir de ce jeune général des armées révolutionnaires qui, en 1794, séjourna à Nice."


Nice, le 22 août 2020
L'association "Tous citoyens !"

vendredi 21 août 2020

Revue de presse - Nice Matin

 Nice Matin 21 août 2020



Opération distribution solidaire de fournitures scolaires 2020

 Bonjour à toutes et tous,


Depuis 3 ans l'association Tous citoyens, le Parti Communiste de Alpes-Maritimes, Habitat et Citoyenneté et le Réseau Education Sans Frontière 06 organisent des collectes et distributions de fournitures scolaires.

En effet de nombreux parents, souvent sans papiers ou demandeurs d'asile, en grande difficulté, ne peuvent acheter le matériel scolaire de base, pourtant essentiel à la rentrée des classes de leurs enfants.

L'an dernier, 250 enfants démunis ont reçu un kit de base de fournitures (trousse, cahier, stylo, crayon, feutres, gomme, règle, etc.).


Nous avons besoin d'un maximum de dons en nature ou de dons financiers et pour cela, de la plus large diffusion possible de cette information.


Voici, à titre indicatif, une liste du matériel le plus recherché :
sacs à dos,calculatrices collège, calculatrices lycée,dictionnaires, cahiers 24x32, protège-cahiers,grands classeurs et intercalaires,papier canson, chemises à élastiques, porte-vues,feutres et surligneurs,compas, matériel de géométrie,ciseaux, colle en stick, feuilles simples et double, stylos billes de toutes les couleurs... et, pour les plus de 11 ans... des masques !


Les dons en ligne peuvent être réalisés ici : https://www.helloasso.com/associations/tous-citoyens/collectes/distribution-solidaire-de-fournitures-scolaires-2020


Les dons de matériel scolaires peuvent être déposés dans les locaux du PCF :

- A Nice, au 6 rue Balatchano à Nice, Tél 04 93 31 55 69  tous les matins du mardi au vendredi.

- A Cannes , panneau Cannes à vous, angle rues Joseph Flory et du Bosquet, lundi 31 août de 15h à 19h.

- A Antibes, au 10 rue Pasteur, mercredi 26 août à partir de 17h30, tel 06.25.54.51.18


La distribution du matériel aux familles sera organisée: les mercredi 2 septembre de 14 à 17 h et samedi 5 septembre de 10 à 12 h dans les locaux du PCF au 2 rue Balatchano à Nice.

 

En vous remerciant par avance,


Solidairement,


L'Association Tous Citoyens !


mercredi 19 août 2020

La Ville de Nice doit respecter la laïcité !


 Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !" :

La Ville de Nice doit respecter la laïcité !


Le 15 août 2020 a donné lieu à Nice à une nouvelle atteinte au principe de laïcité de la part d'élus de la République. 

En effet, Christian Estrosi a invité officiellement les niçois, en sa qualité de maire, à participer à une procession et à une messe. 

Le programme de cet événement cultuel (en ligne ici) cite le Pape, il présente l'événement comme étant organisé par la Ville de Nice et porte le logo de la Ville. Extraits :

image.png image.png

Lors de l'événement, le maire et son premier adjoint ont, de plus, manifesté ostensiblement leur présence :

117949753_10158580287368545_2966727166061810990_o.jpg
 
 
Ces pratiques sont choquantes et contraires au principe de laïcité pour au moins deux motifs :

- Si un élu peut manifester ses convictions religieuses à titre privé, il ne peut le faire dans l'exercice de ses fonctions électives, et encore moins faire acte de prosélytisme. Or c'est ce que fait le maire de Nice en invitant les niçois à participer à un événement cultuel. Il a réitéré cette invitation sur les réseaux sociaux. La neutralité des pouvoirs publics en matière religieuse est essentielle pour garantir le vivre ensemble au sein de notre République. Les élus devraient se montrer exemplaires et non enfreindre les principes républicains.

- Le contribuable n'a pas à payer, par le biais de l'impôt, une manifestation cultuelle. Il s'agit d'une privatisation de l'argent public à des fins religieuses. L'article 2 de la loi de 1905 précise : "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'Etat, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes." En conséquence, si la Ville de Nice n'a dépensé ne serait-ce qu'un euro dans l'organisation de l'événement, cette dépense est contraire à la loi. Or la réalisation de ce carton d'invitation par des agents municipaux constitue, à elle seule, une entrave à la légalité.

Cette entrave n'est malheureusement pas une première. La Ville de Nice a financé une statue à l'effigie de Jean-Paul II et le maire de Nice réitère chaque année, sous couvert de tradition, le Voeu de la Ville à la Vierge et "confie les destinées de la ville à Notre Dame des Grâces" à l'Eglise Saint Jean Baptiste. Nous protestons régulièrement contre ces atteintes à la laïcité, en vain. Faut-il aller en justice pour faire respecter la laïcité à Nice ?

Nous demandons expressément à Christian Estrosi, en sa qualité de maire et lors de l'exercice de ses fonctions électives, ainsi qu'à la Ville de Nice de cesser d'entraver la laïcité et de respecter la plus stricte neutralité en matière religieuse.

Nice, le 20 août 2020
Association "Tous citoyens !"

samedi 18 juillet 2020

Non à l'interdiction d'accès aux plages de Nice les soirs de week-end : signez la pétition !

Bonjour,

L'association "Tous citoyens !" s'élève contre la mesure prise par la Ville de Nice, à la fois stigmatisante vis à vis des jeunes, liberticide et contre-productive, d'interdire l'accès aux plages de Nice de 22h à 7h du matin les vendredi, samedi et dimanche.

Pour protester, signez et faites signer notre pétition en ligne : https://www.mesopinions.com/petition/politique/interdiction-acces-aux-plages-nice-soirs/96559

N'hésitez pas à nous contacter pour rejoindre la contestation contre ce nouvel interdit à Nice et organiser avec nous un premier événement.

Fraternellement

Pour "Tous citoyens !"

David Nakache

jeudi 16 juillet 2020

Bonnes nouvelles et... appels à solidarités !

Bonjour,

Les bonnes nouvelles tout d'abord !

Salman, Jahangir, Rokib, Mady, Almoubarak et Abou ont été, à leur arrivée en France, déclarés majeurs et remis à la rue par l'Aide Sociale à l'Enfance des Alpes-Maritimes. Les bénévoles de Tous citoyens les ont hébergés et aidés à faire valoir leurs droits. Nous avons le plaisir de vous annoncer qu'ils sont reconnus mineurs par décisions du Tribunal pour Enfants de Nice et bénéficient de la protection de l'enfance. Un grand merci à toutes et à tous et à Maître Mireille Damiano qui a plaidé !

Un double appel à l'aide ensuite :

- Le jeune Ali vient d'avoir 18 ans et sort le 19 juillet du foyer pour mineurs où il est placé. Ali est en attente d'une greffe de rein et se rend, de façon autonome, à l'hôpital trois fois par semaine pour une dialyse. Il est inscrit au lycée professionnel de Magnan à Nice. Nous recherchons un hébergement solidaire à Nice ou dans les environs proches pour qu'il ne se retrouve pas à la rue le 19 juillet. Chaque nuit à l'abri compte, le temps qu'une solution pérenne soit trouvée pour lui.

- Yagouba est un jeune que Tous citoyens a aidé à prouver sa minorité et à obtenir la protection de l'enfance. Il a désormais 18 ans, il a ses papiers et est apprenti à Mandelieu. Mais Yagouba ne parvient pas à trouver un logement qui corresponde à son budget d'apprenti (600 € par mois). Si vous avez une chambre à louer ou connaissez quelqu'un qui en loue une, si vous connaissez ou aidez des jeunes en recherche de colocataire dans le secteur de Madelieu, Antibes, Juan les Pins, Vallauris ou Cannes, nous pourrions aider Yagouba à nouveau.

N'hésitez pas à nous répondre par retour de mail pour aider Ali et Yagouba.

Nous continuons, tous ensemble, à pallier aux carences du système : nos actions aboutissent et offrent une seconde chance à ces jeunes exilés.

Vous pouvez rejoindre Tous citoyens en cliquant ici, nous soutenir par don en ligne ici.
Fraternellement,

L'équipe de Tous citoyens !

samedi 4 juillet 2020

Pour l'ouverture du port de Nice à l'Ocean Viking

Communiqué de presse de l'association Tous citoyens 

Pour l'ouverture du port de Nice à l'Ocean Viking


Depuis hier, vendredi 3 juillet, l’Ocean Viking, navire affrêté par SOS MÉDITERRANÉENNE secourant des migrants en mer, a été déclaré en état d’urgence, la situation à bord s’étant détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés – dont 25 mineurs et une femme enceinte – et de l’équipage ne peut plus être garantie.

Un débarquement immédiat est requis, mais jusqu’à présent les demandes d’évacuation médicale sont restées sans réponse.

SOS Méditerranée a lancé un appel aux pays européens, les appelant à la responsabilité, au respect du droit maritime et du devoir du secours. Ceci sans réponse de leur part.

Nice est l’un des ports potentiel d’accueil de taille suffisante pour répondre à cet appel d’urgence.

Nous demandons l’ouverture du port de Nice à l’Ocean Viking pour une aide immédiate aux passagers de ce bateau et son équipage.

Et, une fois de plus, nous dénonçons le silence assourdissant des pays européens face aux drames qui se jouent aux frontières maritimes et terrestres de la « forteresse Europe »."


Nice, le 4 juillet 2020

Association « Tous Citoyens ! »  

mercredi 3 juin 2020

Genou à terre ou débout contre les violences policières

Cosignataires de l’appel ci-dessous, nous avions prévu d’organiser un rassemblement samedi 6 juin à Nice ; toutefois, nous apprenons qu’une marche « contre les violences policières, les systèmes oppressifs et discriminatoires » est organisée le même jour à 17h départ de Magnan, arrivée au palais de justice. Nous avons donc pris la décision d’annuler notre rassemblement et de relayer l’appel à cette marche, sur la base de notre appel.

« Genou à terre ou débout contre les violences policières » 

Nous refusons la séquence sécuritaire et discriminatoire qui agite le monde d’aujourd’hui.

Dans les Alpes Maritimes, avec en tête de proue Eric Ciotti et son projet de Loi interdisant de filmer les forces de police, en banlieue parisienne avec ce jeune Rrom de 14 ans tabassé par la police, aux Etats-Unis avec la mort de George Floyd.

Aucune rhétorique sécuritaire ne peut justifier de tels actes. Ces violences doivent être condamnées, leur caractère systématique ne peut plus être ignoré.

Citoyens, militants, acteurs associatifs, nous devons appeler un chat un chat.

Dans les Alpes maritimes nous n'acceptons d'être spectateurs face au racisme, ni en France, ni aux USA :
- Solidarité avec les victimes de violences policières, notamment envers George Floyd, Gabriel Djordjevic, Adama Traoré.
- Dénoncer les abus (contrôles) et les bavures (violences) liées au faciès.
- Demander l'arrêt des pratiques d'obstruction respiratoire et l'impunité des forces de l'ordre.
- S'insurger de la montée et de la tolérance d’opinions racistes, antisémites, xénophobes, homophobes et nationalistes parmi les forces de l'ordre et rappeler leur code de déontologie.
- Faire un rappel à la loi : la mission de la police est soumise à des règles juridiques strictes.


Signataires : Association pour la démocratie à Nice - Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples 06 - Ligue des droits de l’Homme Nice - Tous Citoyens.

lundi 18 mai 2020

La relaxe de Cédric Herrou, une victoire pour la citoyenneté


Communiqué de l'association "Tous citoyens !"

La relaxe de Cédric Herrou, une victoire pour la citoyenneté


Enfin ! Cédric Herrou est relaxé de tous chefs d'accusations, innocent, libre. Cédric Herrou a bravé les arrestations, enduré une dizaine de gardes à vue injustifiées, supporté une surveillance permanente du moindre de ses gestes durant des années, la pression médiatique et politique, le harcèlement policier et judiciaire.

Qu'a-t-il donc bien pu faire pour subir tout cela ? Il a simplement fait preuve d'humanité et de solidarité.

Quelle est cette société qui poursuit celles et ceux qui aident autrui ? Quels sont ces gouvernements successifs qui ont tenté de faire de la solidarité un délit pour masquer leur propre inhumanité ?

L'association "Tous citoyens !" tient à saluer l'homme, son courage et son abnégation, ses avocats et l'ensemble de celles et ceux qui l'ont soutenu.

La victoire de Cédric Herrou est celle de l'ensemble des citoyens solidaires, mais c'est, au-delà encore, une victoire pour la citoyenneté. Quand Parlement et gouvernements, Préfets et Procureurs de la République, poussés par des élus en manque de surenchère populiste, en viennent à édicter des lois et des décrets iniques, à organiser et cautionner des pratiques illégales, de simples citoyens deviennent les derniers défenseurs des droits, les derniers remparts de la solidarité.

La société civile, à travers le combat exemplaire de Cédric Herrou et de ses avocats, en faisant reconnaître la fraternité comme principe constitutionnel, a donné tout son sens à la devise nationale, sans attendre ni élections ni discours présidentiels.

La fraternité, enfin reconnue, n'est rien d'autre que l'exercice d'une citoyenneté pleine et entière.

Puissent nos dirigeants et nos juges s'en souvenir pour les citoyens solidaires injustement poursuivis qui attendent encore leur audience au tribunal.

jeudi 23 avril 2020

Pour la réouverture des marchés alimentaires à Nice


Communiqué de presse de l'association "Tous Citoyens !"

Pour la réouverture des marchés alimentaires à Nice


La fermeture des marchés alimentaires niçois n'est pas compréhensible.

De nombreux marchés sont ouverts ailleurs en respectant les règles de protection sanitaire.

Le risque de contamination en grande surface est plus important, en espaces confinés, avec des objets touchés continuellement par différentes personnes au cours d'une même journée (paniers, cadis, produits à la vente, etc.) et des files d'attentes et des engorgements fréquents.

Il en va de la survie de nos maraîchers. Le quasi monopole de la grande distribution n'est pas admissible.

La crise sanitaire et économique du coronavirus démontre à ceux qui y étaient encore réfractaires la nécessité de tendre au maximum vers l'autosuffisance alimentaire, de développer une agriculture paysanne et éco responsable et des circuits courts.

Nous devons défendre nos producteurs locaux !

Le monde de demain commence aujourd'hui.
Nice, le 23 avril 2020
Association "Tous citoyens !"

mercredi 15 avril 2020

Nice : surveillance généralisée et culpabilisation des citoyens

Communiqué de presse de l’association « Tous citoyens ! » 

Nice : surveillance généralisée et culpabilisation des citoyens


La Ville de Nice lance une campagne de communication qui, se voulant délibérément « choc » est en réalité choquante, abjecte et indécente : la photo d’un cadavre y est associée au message « Le sort de chacun c’est la responsabilité de tous ».

La Ville de Nice alimente ainsi une entreprise de culpabilisation des citoyens qui n’a d’autre fonction de que dédouaner les véritables responsables qui ont, eux, déstructuré et affaibli l’hôpital public et la protection sociale, désindustrialisé le pays en laissant délocaliser à l’étranger les productions indispensables pour répondre efficacement à une crise sanitaire majeure.

 92997163_10219520104565581_4371019471616212992_o.jpg

Cette campagne intervient durant la mise en place, à Nice, d’une société de surveillance généralisée faite de drones, de contrôles policiers excessifs, de messages diffusés par haut-parleurs, d’interdiction d’accès au bord de mer et au port, de limitation contre-productive des heures autorisées de pratique sportive et de couvre-feu stigmatisant les quartiers pauvres de la ville.

L'instauration, sous couvert de faire respecter le confinement, d’un système répressif de contrôle permanent des individus qui a, selon Christian Estrosi, vocation à perdurer après le confinement, constitue une faute politique majeure.

Si des mesures exceptionnelles, temporaires et circonstanciées peuvent être prises, la crise actuelle, tout comme les crises passées ou à venir, ne doit pas servir de prétexte pour attenter de façon excessive et durable à nos libertés individuelles et banaliser ce qui doit rester l’exception.

Nous demandons à la Ville de Nice de cesser de profiter de la crise pour instaurer une société de surveillance généralisée et de mettre fin à cette campagne de communication indécente, culpabilisante et inutile, les citoyens niçois respectant, de en plus difficilement mais très massivement, les règles du confinement. 

Nice, le 15 avril 2020
Association « Tous citoyens !»

vendredi 27 mars 2020

Coronavirus et protection des sans-abri à Nice : une gestion incompréhensible !

Communiqué de presse de l'association "Tous citoyens !"

Coronavirus et protection des sans-abri à Nice : une gestion incompréhensible !


Face à la crise du Covid-19 nous devons protéger l'ensemble de la population. Les sans-abri ont ainsi le droit à la même protection et aux mêmes conditions d'hygiène que les autres citoyens. De plus, la solidarité envers les sans-abri va de pair avec la non propagation du virus. En effet, il serait vain d'imposer un couvre-feu à et de laisser les personnes à la rue être obligées de traverser la ville pour trouver une maraude active et se nourrir ou pour trouver un hébergement. 

Rappelons que la question des sans-abri ne concerne pas que les SDF mais aussi les exilés qui ne connaissent parfois ni notre langue ni bien sûr la ville, les précaires vivant dans des squats, les travailleurs pauvres dormant dans leur voiture, les personnes vivants dans des camps de fortune.

Alors que de nombreuses villes de France ont très vite ouvert des bâtiments publics pour accueillir les sans-abri, la Ville de Nice a attendu le  23 mars pour annoncer l'ouverture d'une auberge de jeunesse et de l'internat du lycée Massena. L'auberge de jeunesse a été complète dès son ouverture. L'internat du lycée Masséna n'a jamais ouvert. Il aura fallu attendre six jours pour apprendre qu'à la place la Ville ouvrait, ce jour, le gymnase Pasteur aux sans-abri. Que de temps perdu et d'incompréhensibles atermoiements en pleine gestion de crise sanitaire et sociale !

Alors que tous ceux qui répondent à l'urgence sociale savent qu'il faut rencontrer les sans-abri un à un et tenter de les convaincre de venir en foyer sans quoi la majorité d'entre eux ne sera pas protégée, Christian Estrosi s'enferme dans une logique de guichet, attendant que les sans-abri viennent d'eux mêmes demander un hébergement. Il est indispensable de coordonner les maraudes associatives et des maraudes institutionnelles pour quadriller la ville et aller rencontre les sans-abri pour les orienter et les protéger.

Nous demandons, tant au Préfet qu'au maire de Nice, que soit mise en place une véritable gestion de crise sanitaire à l'attention des plus démunis, à la mesure de l'urgence sanitaire et sociale que connaît notre ville. Nous demandons également que toute la transparence soit faite sur les dispositifs mis en oeuvre et que les associations et les citoyens soient davantage associés aux décisions prises et à leur application.

L'association "Tous citoyens !"

mercredi 18 mars 2020

Mise à la rue de jeunes exilés : le Département des Alpes-Maritimes enfreint les règles de confinement


Communiqué de presse de l’association « Tous citoyens ! »


« Mise à la rue de jeunes exilés :

Le Département des Alpes-Maritimes enfreint les règles de confinement »



L’association « Tous citoyens ! » vient en aide aux exilés dans les Alpes-Maritimes et notamment aux Mineurs Non Accompagnés.

A 29 reprises en deux ans, notre association a accompagné des jeunes mis à la rue par le service d’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) des Alpes-Maritimes parce qu’ils ne pouvaient pas, selon ce service, prouver leur minorité. A 29 reprises le Tribunal pour Enfant de Nice a reconnu la minorité de ces jeunes, a ordonné leur placement jusqu’à leur majorité et a obligé l’ASE à les réintégrer.

Nous avons été contactés hier après-midi, mardi 17 mars 2020, par deux jeunes exilés, H., bangladais, et S., malien, car l’ASE les avait mis dehors du foyer où ils étaient mis à l'abri, le jour même, en pleine crise sanitaire du Covid-19, et à l’encontre de toutes les règles de confinement et de limitation des déplacements fixées par l’Etat.

Notre association étudie les possibilités de recours au tribunal concernant ces deux jeunes afin qu’ils obtiennent la protection de l’enfance jusqu’à leur majorité si celle-ci est établie, ainsi que le bien-fondé d'éventuelles demandes d’asile.

Cependant, qu’il s’agisse de mineurs ou de jeunes majeurs, le fait de mettre à la rue deux jeunes exilés étant vraisemblablement passés par l’Italie il y a deux mois, est totalement inconsidéré et irresponsable tant pour la santé de ces jeunes et que pour la santé publique.

Nous interpellons publiquement le service d’Aide Sociale à l’Enfance 06 et le Président du Département 06 dont il dépend, Charles-Ange Ginésy afin qu’ils expliquent pourquoi ils ont délibérément enfreint les consignes de confinement et afin que de tels actes ne se reproduisent plus.

Nous interpellons publiquement le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, afin de lui signaler les faits et qu’il puisse veiller au respect des consignes de confinement par les services du Département des Alpes-Maritimes.

Nous combattons au quotidien les entraves faites au respect des droits des mineurs isolés dans notre département. Nous ne nous attendions pas à devoir faire respecter les consignes de lutte contre la propagation du Covid-19 par le Département des Alpes-Maritimes lui-même.


Nice, le 18 mars 2020
Association « Tous citoyens ! »

mardi 4 février 2020

Accueil des exilés : la parole aux bénévoles

Les discours et les politiques de haine et de xénophobie se propagent en France, en Europe et dans le monde. Dans le département des Alpes-Maritimes, alors que le rejet des exilés est devenu banalisé et parfois institutionnalisé, des citoyens solidaires accompagnent, accueillent, hébergent, ouvrent leur porte et leur cœur. 

"Tous citoyens !" souhaite donner la parole à ces héros du quotidien, aux "accueillants" de notre association qui pallient aux carences des pouvoirs publics. Certains accompagnent des demandeurs d'asile à la préfecture, aident des mineurs à prouver leur minorité, prennent les récit de vie ou déposent les recours au tribunal, d'autres nourrissent, habillent, hébergent chez eux les exilés en attente de reconnaissance de leurs droits. Dans ce territoire estampillé individualiste, les bénévoles redonnent à la France le visage de l'entraide et la solidarité.

Que vous soyez vous-même aidant ou hébergeant, que vous songiez à le devenir ou que vous souhaitiez juste vous informer et échanger à ce sujet, nous avons le plaisir de vous inviter à un café-débat :

Accueil des exilés : la parole aux bénévoles

Vendredi 21 février à 18h30

à Nice (lieu à préciser ultérieurement)

Ce débat sera suivi de l'Assemblée Générale de l'association "Tous citoyens !", ouverte à toutes celles et tous ceux qui le souhaitent. Ce sera l'occasion de définir ensemble nos axes d'interventions pour 2020 : choix des thèmes de débats, de mobilisations citoyennes et d'actions de solidarité.

Fraternellement

L'équipe Tous citoyens !

samedi 11 janvier 2020

Sept protégés de Tous citoyens reconnus mineurs !

Bonjour,

7/7 ! On commence bien l'année à Tous citoyens : sept jeunes de nos protégés, Lamine, Amidou, Ben, Lacine, Aziz et Mama Sekou sont reconnus mineurs et protégés jusqu'à leurs 18 ans ! 

Un grand merci à tous les bénévoles de Tous citoyens qui les ont nourris, hébergés, consolés et accompagnés et un grand merci à Maître Mireille Damiano qui a plaidé au tribunal pour enfants. 

Nous avons encore, en France, des citoyens solidaires et une justice indépendante pour contrer les décisions aveugles de certaines administrations...

(Photo stressée lors de l'attente des audiences avec "tonton Joel" en pièce jointe)  

Fraternellement

Pour "Tous citoyens !"

David Nakache